Une définition du métier de graveur buriniste

Une définition du métier de graveur buriniste

La gravure est un art. C’est un art de la reproduction. Le burin est le principal outil pour réaliser des gravures sur différents supports comme le zinc, le laiton, le cuivre, le plexiglas, voire le carton. Le graveur, quant à lui est un découvreur qui cherche la belle emprunte. En résumé, un graveur buriniste est un graveur utilisant le burin.

En d’autres techniques, la gravure désigne la plaque gravée au burin ainsi que les impressions qui en découlent.  Ce mode d’impression est appelé impression en taille-douce. Le graveur buriniste désigne la profession de quelqu’un dont la technique de gravure utilise en grande partie du burin pour réaliser un travail de gravure.  

Quelles sont les qualités nécessaires pour être graveur buriniste ?

Il y a deux qualités principales  pour devenir graveur buriniste : le savoir faire et le comportement organisationnel.  D’abord, le graveur buriniste doit maîtriser les techniques de dessin et avoir dans ses veines un sens précis du dessin, pendant cela  il doit avoir la passion du trait et des expériences en portraits. Puis, la notion de peinture est une nécessité pour compléter le savoir faire d’un futur graveur buriniste qui doit également expérimenter la typographie même s’il ne devra pas   intervenir à cette étape lors de l’impression.

Le sens du rangement est un comportement que doit disposer le graveur buriniste, car en réalisant un art avec son burin, il doit être ordonnée et précis. La vitesse et la précipitation sont deux notions qu’il doit parfaitement  discerner, en sus de la  de la connaissance de la philosophie de la lenteur. Il n’est plus nécessaire de rappeler que la manipulation du burin est un art, une pratique coordonnée avec les inspirations du graveur buriniste.

Les caractéristiques de ce métier

Le burin utilisé par le graveur buriniste a ses caractéristiques qui respectent l’art de travailler la gravure.  Le métier requiert au graveur buriniste la capacité de travailler avec sérénité. Le burin peut être défini comme le prolongement des doigts de la main. C’est art de précision, car les erreurs sont très difficiles à redresser pour ne pas dire impossibles à réaliser. En outre, le dessin ou les écritures effectuées par le burin ne sont reproductibles que par eux-mêmes. C’est de la philosophie et de l’art combinés. 

Author: Noemie Bonhomme

Share This Post On