Principes de l’architecture bioclimatique 

L’architecture bioclimatique conçoit une maison, de façon à respecter la biodiversité environnante, tout en tenant compte du climat du territoire sur lequel elle sera implantée, afin d’offrir le maximum de confort à ses habitants. L’utilisation des énergies renouvelables, solaire et éolienne, est plus qu’optimisée, afin de réduire celle des énergies polluantes, à l’exemple du gaz et de l’électricité.

Architecture bioclimatique et insertion dans le territoire

L’architecture bioclimatique s’adapte au territoire où elle sera appliquée. Aussi, l’orientation de l’habitat est primordiale. Ainsi, dans l’hémisphère nord, les ouvertures seront tournées vers le sud pour mieux capter les rayonnements solaires et profiter de la luminosité au maximale. En hiver, elles seront dégagées, tandis qu’en été, elles seront protégées par des auvents horizontaux. Autant que possible, la façade nord ne devrait comporter que très peu d’ouvertures. Dans une maison à l’architecture bioclimatique, les pièces habitables seront disposées du côté sud, tandis que celles peu utilisées, comme la buanderie par exemple, se trouveront du côté nord. Elles constitueront une sorte de tampon pour une meilleure conservation de la chaleur en hiver.

Les matériaux utilisés dans l’architecture bioclimatique

Etant donné que l’habitat doit être confortable et que les besoins énergétiques sont à réduire, les matériaux qui conservent la chaleur solaire et qui la restituent à l’ensemble de l’habitat sont à prioriser dans la construction d’une maison à l’architecture bioclimatique. De même, l’utilisation des matériaux isolants qui réduisent une déperdition rapide de chaleur est importante. Toutefois, la fabrication de matériaux utilisés pour une architecture bioclimatique doit respecter la conservation de l’environnement. C’est-à-dire que cette fabrication ne doit pas avoir un impact nocif ou polluant ni sur l’environnement, ni sur les habitants. Par exemple, ils ne doivent pas contenir des dérivés du pétrole. Pour les ouvertures d’une maison à l’architecture bioclimatique, de préférence, on utilise des baies vitrées, car ayant un effet de serre, le verre laisse passer les rayons de soleil tout en captant la chaleur qui se diffusera, par la suite, dans la maison.

 

Author: Noemie Bonhomme

Share This Post On